Blog Cinéma

César 2012, nos pronostics !

Il est de bon ton de se moquer des César, de rappeler qu'ils sont autant de prix décernés au cinéma par le cinéma lui-même, et ne reflètent que partiellement la qualité des œuvres nominées et/ou récompensées. Toutefois, cette année le palmarès s'annonce particulièrement riche, tout simplement parce que le nombre de bons, voire d'excellents films sortis sur les écrans hexagonaux a été beaucoup plus important que d'habitude. On pourrait donc bien assister à une compétition serrée, où le copinage aura beaucoup moins de place que d'ordinaire. Voici donc nos attentes, suppositions et pronostics.

[Découvrez la liste des nominés aux César 2012 ici]

Meilleur acteur dans un second rôle

Si Michel Blanc (L'Exercice de l'État) et Bernard Lecoq (La Conquête) ont marqué les spectateurs, il semble évident à beaucoup de monde que c'est Joeystarr qui remportera la récompense pour son rôle à la fois dur et sensible dans Polisse.

Meilleur actrice dans un second rôle

Karole Rocher (Polisse) semble la mieux placée, mais rappelons-nous que Noémie Lvovsky dans L'Apollonide — Souvenirs de la maison close avait fait très bonne impression sur la Croisette.

Meilleur acteur

Une lutte acharnée s'annonce entre les rôles principaux masculins, puisque les nominés sont tous indiscutables, leur performance ayant à peu près fait l'unanimité. Sorti il y a plusieurs mois, Omar m'a tuer est ici en difficile posture, malgré un grand Bouajila. Denis Podalydès peut s'inquiéter également,  sa composition ayant été éclipsée quelques mois après la sortie de La Conquête par celle d'Olivier Gourmet, impressionnant dans L'Exercice de l'État. Si les comédies sont très rarement primées aux César, Intouchables, avec deux nominations dans cette catégorie pourrait bien remporter un prix, à condition que les votes ne se divisent pas. Mais n'oublions pas Torreton, dont la performance a littéralement scotché la presse et le public.

Meilleure actrice

Encore une fois, il sera dur de deviner. Si la partition d'Ariane Ascaride (Les neiges du Kilimandjaro) a été remarquée, tout comme celle de Leïla Bekhti (La source des femmes), les deux comédiennes ont déjà été honorées par l'institution récemment, et voient donc peut-être leur chances diminuer. Marie Gillain (Toutes nos envies), pour sa part, nous a offert une performance bluffante en mère courage et juge téméraire. Impossible, par ailleurs, de savoir si la double présence de Polisse dans les nominations favorisera le film, ou divisera le nombre de votes. Une situation qui pourrait bien tourner à l'avantage de Valérie Donzelli, dont le film La guerre est déclarée avait pris de court tout le festival de Cannes, sidéré par son long-métrage autobiographique.

Meilleur réalisateur

Alain Cavalier a été porté aux nues avec son dernier opus (Pater), certes. Mais il est le champion de l'intelligentsia parisienne, point barre. L'académie n'a pas pour habitude de nominer de comédie, et il y a fort à parier qu'elle ne soit pas encore prête à en élire une. Par conséquent les réalisateurs d'Intouchables ont relativement peu de chance de remporter la statuette tant convoitée. La guerre est déclarée a beaucoup séduit, mais il lui sera difficile de concurrencer les autres poids lourds. Aki Kaurismaki est un candidat bien placé, son film Le Havre a été grandement apprécié pour ses résonances sociales. Reste à savoir si The Artist saura capitaliser sur son succès outre-Atantique, il y a fort à parier que les votants auront envie de récompenser le film, histoire de le conforter dans sa course aux Oscars. Il ne faudra pourtant pas sous-estimer Maïwenn (Polisse), qui, si elle a de féroces détracteurs, compte aussi des défenseurs de la première heure. Les votants se plaisant parfois à surprendre, ils pourraient faire le choix de la polémique. En terme de pure mise en scène, le travail de Pierre Schoeller est indiscutablement le plus abouti, cependant, il n'est pas dit que cette fable politique réaliste et glaciale saura remporter les suffrages.

Meilleur film

Encore une fois, on pourrait s'attendre à voir L'Exercice de l'état truster la première marche, d'autant plus que les fictions politiques se sont faites rares en France. Toutefois, l'aridité du film ne joue pas du tout en sa faveur. Le Havre a beau être très apprécié, il peut prétendre à d'autres récompenses, mais beaucoup plus délicatement à celle-ci, d'autant plus qu'il n'est pas identifié, dans l'esprit du public, comme un film français. Le seul véritable handicap du film de Valérie Donzelli (La guerre est déclarée) est sa sortie vieille de plusieurs mois, qui risque de lui jouer des tours, tout comme Pater. Nous l'avons déjà dit, Intouchables a déjà remporté une très grande victoire en étant nominé, mais si l'académie veut frapper un grand coup, à n'en pas douter c'est le prix du meilleur film qui lui sera donné. Polisse et The Artist on tous les deux un atout majeur dans leur manche, qui pourrait bien faire la différence. Le premier est une fiction de gauche et aborde un sujet social difficile, typiquement le genre de parti pris qu'adore les César. Le second est devenu en quelques semaines l'ambassadeur du cinéma hexagonal, et s'adresse directement aux cinéphiles en interrogeant l'histoire du septième art.

Vous l'aurez compris, la compétition s'annonce serrée, presque tous les participants ont de notables arguments à faire valoir. Et vous, quels sont vos favoris ?

Voir également : Oscars 2012 : nominations & pronostics