Hollywood Insider

Le coming-out : quelle influence sur une carrière ?

Aux Golden Globes, Jodie Foster a délibérément brisé un tabou. Tout le monde connaissait pourtant la vie privée de l’actrice. Mais aucune question à ce sujet n’était jusqu’à présent permise pendant les interviews sous peine de se faire expulser par les attachés de presse.

Jodie Foster aux Golden Globes 2013

En faisant son coming-out en direct aux Golden Globes « entre les lignes », Jodie Foster savait qu’elle toucherait 250 millions de téléspectateurs sur plus de 100 pays. Car le prix qu’elle a reçu aux Golden Globes, le Cecil B DeMille, est la seule récompense connue à l’avance. Le message est clair, mais est-ce suffisant pour convaincre d’autres acteurs d’en faire de même ? Rares sont ceux qui avouent leur orientation sexuelle sans avoir peur d’un impact sur leur carrière.

Sir Ian McKellen

Gandalf a fait son coming-out en 1988 au cours d’une émission radio. Ian McKellen était contre l’amendement 28, qui qualifiait la promotion de l’homosexualité de crime. Grand homme de théâtre, star de cinéma, McKellen est depuis un militant pour le droit des homosexuels. Sa carrière n’en a jamais souffert et ses fans sont toujours aussi nombreux. Ian McKellen continue de tourner et enchaîne les pièces de théâtre. Il a été anobli par la reine en 1990.

Neil Patrick Harris

Qui ne connaît pas Barney Stinson, l’infatigable séducteur de la série « How I met your mother » ? Dans la vie, Barney est en couple depuis 2004 avec l'acteur David Burtka. C’est suite à un reportage que Neil Patrick Harris a décidé d’annoncer publiquement son homosexualité, un an avant d’être engagé pour la célèbre sitcom. 173 épisodes plus tard, l’acteur travaille toujours sur la série. Il prête également sa voix à de nombreux personnages de dessins animés et fait une carrière parallèle sur la scène de Broadway.

Zachary Quinto

Très touché par le suicide d’un jeune gay de 14 ans, Quinto a décidé de faire publiquement son coming out sa travers son blog. Découvert dans la série 24 heures chrono, il deviendra célèbre grâce à une autre série, Heroes, dans laquelle il incarnait le méchant Sylar. J.J. Abrams lui offre ensuite le rôle de Spock, dans le reboot de la franchise Star Trek. Zachary Quinto reviendra sur les écrans pour le 2ème volet intitulé Into Darkness. Sortie prévue le 12 juin prochain. Quinto est également producteur. Il a remporté en 2012 le Spirit Award (l’équivalent des Oscars pour le cinéma indépendant) pour sa prestation dans le film Margin Call.

Rupert Everett

L'acteur a annoncé publiquement dans les années 90 qu’il était homosexuel, et il continue à être un sex-symbol. Celui qui a incarné Opium pour Yves-St-Laurent mélange habilement télévision, théâtre et cinéma. Mais Rupert Everett confiait en 2009 au journal britannique The Guardian qu'il ne conseillerait à aucun acteur gay désireux de mener une brillante carrière de faire son coming-out : même s'il ne regrette pas d'avoir révélé son homosexualité, il estime cependant qu'elle ne lui a probablement pas permis d'être aussi riche qu'il n'aurait pu l'être.

Mais aussi...

Chris Colfer et Jane Lynch ( Glee), Cynthia Nixon (Sex and the City), Sarah Paulson (Serenity, American horror story), T.R.Knight (grey’s anatomy, the good wife). Il est clair qu’il y a dans cette liste (incomplète) beaucoup plus de stars de la télévision. Le cinéma, lui, est encore un peu frileux. Sur les conseils de leurs agents, beaucoup se cachent de peur de perdre leur statut de star d’action ou de super-héros. C’est peut-être à eux que s’adressait Jodie Foster.