Hollywood Insider

Oscars : retour sur quelques scandales

Hollywood Boulevard accueillera dans la nuit de dimanche prochain les plus grandes stars de la planète pour un show qui reste le rendez-vous du cinéma mondial.  Chaque année, on critique la cérémonie, sa lenteur et son côté auto-congratulatoire. Mais on suit quand même de près la course aux Oscars, on regarde la cérémonie et on se remémore ensuite ses grands moments. En attendant un moment historique avec les « Artists ».

Voici quelques grands moments qui ont marqué les Oscars. Scandaleux ou audacieux ? A vous de juger...

Liberté, fraternité…. doux baiser 1

L'an 2000 sera celui de l'amour fraternel. Au moment de l'annonce de son nom pour « Une vie interrompue », Angie colle un baiser sur la bouche de son frère James Haven et choque l'Amérique. Ce bisou qualifié d'incestueux n'était rien d'autre qu'un moment de joie entre une sœur qui n'avait que son grand frère pour la soutenir.

Liberté, égalité… doux baiser 2

Oscars 2003. Adrien Brody, doublement excité par sa victoire pour « Le pianiste » et la présence d'Halle Berry lui colle un long baiser. Très pro, Halle, prise littéralement à la gorge a préféré en rire. Titre d'un journal québécois : « Berry fougueusement baisée par Adrien Brody ».  Ca ne s'invente pas.

Bush…Dégage

C'est cette même année (2003) que Michael Moore lance sa fameuse tirade Anti-Bush.  L'Oscar du meilleur documentaire accuse le président d'avoir trouvé des raisons fictives pour aller en guerre. La salle est partagée entre applaudissements et huées. La presse, elle, a qualifié le discours d'irrespectueux et accuse Michael Moore d'avoir utilisé son temps de parole comme tribune. En revanche, pas un mot sur la liberté de la presse et la liberté de parole.

Bjorkissimo

Nominé pour la meilleur chanson de l'année, Bjork débarque sur le tapis rouge habillée en cygne et pond un œuf à l'entrée de la salle. Une séquence inédite et complétement originale sauf pour le réalisateur qui a tout fait pour cacher la tenue de Bjork lorsqu'elle joue sa chanson  "I've Seen It All" pendant la cérémonie. Trop tard, comme le dit si bien la chanson, on avait déjà tout vu.

Cette année...
Quant à la cérémonie 2012, un scandale a éclaté bien avant son début. Brett Ratner, nommé producteur a prononcé le mot « tapette » en public lors d'une projection : il s'est par la suite fait éjecter des Oscars pour propos homophobes. Son présentateur Eddie Murphy l'a suivi. On attendait pourtant beaucoup de ce duo pour rajeunir un show devenu vieillot. L'Académie n'a pas pris de risque en appelant à la rescousse Billy Crystal. On peut déjà parier sur une superbe séquence d'intro dans laquelle figurera certainement « The Artist ».