10 choses qui nous arrivent forcément avant que le film commence

Crédits photo : J Mark Dodds a shadow of my future self

Une sortie au ciné, ce n'est pas seulement le visionnage d'un film. Face à la concurrence de la VOD, du téléchargement ou des coûteux bouquets de chaînes avec lesquels on a habillé nos écrans plats, les salles de cinéma auraient pu baisser les prix des places. Elles ont préféré faire de la "sortie-ciné" une expérience difficilement substituable. Les films sont les mêmes, mais ce qui se passe avant fait la différence. Si vous dîtes "hier j'ai été au cinéma", et pas "hier, j'ai vu un film", c'est pour toutes ces petites choses qui font le charme des salles obscures.

1. Vous allez avoir un doute sur votre capacité à énoncer clairement le titre du film à la caisse
Aie... un titre en anglais... Depuis que vous avez demandé une place pour "Poulpe Fikcheune" en 1995, vous vous méfiez. Si vous avez attendu la sortie DVD de RRRrrrr!!!, c'est uniquement pour cette raison

2. Vous allez prendre en aveugle des magazines gratuits
Parce que c'est gratuit. Tout simplement.

3. Vous allez hésiter à prendre des pop-corns
Votre corps a désormais assimilé cette association entre pop-corn caramélisé et salle obscure. Vous n'avez pas faim et ce sachet de Curly va certainement vous encombrer plus qu'autre chose, mais vous savez bien que ce n'est pas la question, le pop-corn, c'est comme un impôt supplémentaire pour soutenir les exploitants de salles.

4. Vous allez vérifier deux fois (ou trois) que c'est bien "Salle 4" que votre film est projeté
C'est une angoisse partagée par tous les spectateurs : se gourer de salle, et mettre un petit quart d'heure à s'en rendre compte. Comment en parler après? Et si il y a un contrôle pendant le film ? "Billets s'il vous plait... Mais... Vous n'avez rien à faire là ! Gendarmes ! Saisissez cette personne !"

5. Vous allez choisir votre place selon un algorithme quasi-scientifique
La démarche est similaire à celle qui fait choisir un urinoir plutôt qu'un autre : un siège au milieu, sur une rangée entièrement libre, suffisamment près mais n'exigeant pas un effort des cervicales, derrière un spectateur de petite taille, mais pas un enfant en bas âge... non, c'est en fait beaucoup plus complexe que le choix d'un urinoir.

6. Vous allez faire une petite évaluation qualitative et quantitative du public
Peu de gens dans la salle, est-ce bon signe ? Est-ce un film de connaisseurs ou un navet ? Et au troisième rang, ce petit groupe n'a pas l'air d'avoir inventé le bidon de deux litres... Cette histoire de robots-ninjas qui se battent contre des poulpes mangeurs d'hommes va-t-elle vraiment satisfaire le cinéphile que vous êtes ? Et surtout, êtes-vous bien salle 4 ?

7. Vous allez couper votre portable, mais pas tout de suite
D'abord le mettre en silencieux, en masquant le halo lumineux, puis carrément l'éteindre après avoir vérifié qu'il n'y avait pas une alarme programmée, pour une raison totalement improbable, dans les deux heures à venir : rien n'est plus honteux qu'un téléphone qui sonne pendant une séance, les regards inquisiteurs, quelques "rhoooo... mais c'est pas vrai!" anonymes, la recherche de l'objet diabolique dans votre veste pliée sur vos genoux en vous confondant en excuses, rouge de honte, et traumatisé pour le reste du film. Du coup, vous prenez les devants.

8. Vous allez regarder les bandes-annonces avec enthousiasme
Et vous demander si vous n'auriez pas mieux fait d'économiser ces 10 euros pour aller voir l'un de ces films (mais pas tous, il y a toujours une énorme daube, c'est statistique). Vous en profiterez pour vérifier la date de sortie de ces productions dans votre magazine gratuit, malgré l'éclairage inconfortable. Mais vous aimez avoir l'air concerné, même avant un film.

9. Vous allez vous demander si c'est votre film qui a commencé où si c'est une bande-annonce super longue.
Et constatant que vos voisins ont replié leurs magazines, vous en concluez que c'est bien le film qui commence. L'intelligence des foules.

10. Vous allez guetter une dernière fois les petits détails perturbants dans un périmètre d'une demi-douzaine de sièges
Un type qui renifle sur votre gauche, la personne devant vous qui a l'air de chercher comment incliner son siège comme dans les avions, une dame à droite qui n'en finit pas de mettre en boule un sachet plastique et un mec, deux rangs devant qui se retourne plusieurs fois pour parcourir l'assemblée des yeux... Soufflez... Faites le vide... rentrez dans votre film.

Finalement, on a la même expérience au cinéma non ?

Crédits photo : J Mark Dodds a shadow of my future self

Vous avez aimé ce top ? Découvrez les autres tops listes et classements de Topito sur le Cinéma.